Accueil > Le Sud-Loire avance > AEROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

AEROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

fontsizeup fontsizedown

Je suis intervenu le 18 Octobre 2010 au conseil communautaire de Nantes Métropole pour
soutenir le projet de création de l’ aéroport de Notre Dame des Landes.

J’ ai insisté sur la nécessité de se doter d’ un nouvel outil améliorant les déplacements dans le
grand Ouest, à l’ écart du cœur de l’ Europe.

La création de cet aéroport est un pari, mais il s’ agit d’un pari raisonnable.

Il est raisonnable tout d’ abord parce qu’ il s’ inscrit dans un projet d’ ensemble de
développement des transports : ligne de train directe entre Nantes et Rennes, contournement
TGV du sud de Paris (appelé autrement le barreau du sud), amélioration du TGV Paris Nantes
(contournement du Mans par la « virgule » de Sablé), création de l’ autoroute de la mer par
ferry entre Saint Nazaire et Gijon en Espagne.

Il est raisonnable ensuite parce qu’ il est prudent en matière de finances : est prévue une
clause de remboursement par le concessionnaire des dépenses des régions, départements et
métropoles sur son bénéfice.

Il est raisonnable en outre parce qu’ il prévoit un suivi par un syndicat mixte de métropoles,
régions et départements.

Il est raisonnable par ailleurs car le départ de Nantes Atlantique va permettre de construire
dans le Sud Loire, des logements mais aussi des usines ou des locaux d’ entreprises.

Il est un pari raisonnable enfin parce qu’ il est le fruit d’ une dynamique entre les deux
régions Bretagne et Pays de Loire, les métropoles Rennes, Nantes, Saint Nazaire et d’ autres
communautés de communes, des départements et l’ Etat. Refuser cet aéroport c’ est se priver
de cette formidable dynamique qui va déboucher sur un développement économique et
paradoxalement créer du train pour le desservir.

Ce pari sera complètement gagné si nous savons le mener jusqu’au bout.

D’ abord en restant vigilant au sein du syndicat mixte pour accompagner le projet, vérifier le
remboursement aux collectivités locales à partir des bénéfices.

Ensuite en poursuivant l’ effort et mettre en place la ligne de train entre Nantes et Rennes, et
au-delà relier par le train le futur aéroport à nos deux régions Bretagne et Pays de Loire, voire
vers la Basse Normandie et le Poitou Charente.

Enfin il faudra réussir la reconversion des terrains et des bâtiments de l’ actuel aéroport,
Nantes Atlantique. Cela signifie implanter de nouvelles entreprises, des logements et mener
à son terme la négociation avec Airbus pour savoir si il est nécessaire de leur maintenir une
piste pour le Béluga, l’ avion cargo qui alimente l’ usine.

Les élus de la Communauté Urbaine, du Conseil Général et de la Région ont voté
majoritairement lundi pour le financement de ce projet.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?