Accueil > Tribunes libres > Consultation militante : Je participe

Consultation militante : Je participe

fontsizeup fontsizedown

Le Parti Socialiste a connu une lourde défaite lors des élections européennes. Je ne peux pas me contenter des scores plutôt bons du PS sur la circonscription. À l’évidence, nous avons toujours devant nous le grand chantier de la construction de notre avenir.

Martine AUBRY ayant ouvert une consultation militante, j’ai apporté ma modeste contribution à travers deux préconnisations précises.

Premièrement : notre fonctionnement.

Notre procédure de congrès, qui nous conduit à voter sur des motions dans le cadre d’un vote à la proportionnelle intégrale, puis à élire le premier secrétaire dans le cadre d’une élection uninominale, ne nous aide pas à choisir dans la clarté notre orientation collective. Il est frappant de constater que les meilleurs de nos textes d’orientation sont souvent certaines des contributions générales, et non les motions, et encore moins les textes de synthèse.

Lier plus fortement ces deux élections, celle portant sur l’orientation, et celle du premier secrétaire, dans un mode de scrutin à deux tour proposant une prime majoritaire significative à la motion arrivée en tête au second tour, avec un seuil de maintient pour accéder au second tour, me semblerait propice à une simplification, à une clarification de nos procédures, et une amélioration de notre capacité à choisir une orientation moins soumise à des compromis parfois artificiels.

Le poste de premier secrétaire devrait dans ce cas échoir au premier signataire de la motion majoritaire.

Deuxièmement : Agir partout pour retisser le lien social.


Concernant l’ouverture de cette démarche qui doit impérativement déboucher sur un projet complet, ambitieux, porté par tous, en vue des échéances nationales de 2012, je me permets de suggérer que l’une des lignes conductrices consiste en une attention toute particulière à l’égard de la vigueur du lien social.

Travaillant notamment sur la question de la délinquance juvénile, il apparaît que la nature du tissu social, son émiettement, la disparition de nombreuses associations locales, le repli sur eux-mêmes de nos contemporains, et l’impact que cela peut avoir sur la capacité de l’espace public à contenir certains comportements, sont des tendances qui ont un impact significatif sur le comportement des adolescents.

Tendanciellement, notre société ne cesse de se « reposer » sur quelques institutions (police et justice), pour réguler les transgressions enf antines et adolescentes. Je connais ton attachement à reconstruire une politique qui contribue à « refaire société ». Je pense que nous avons impérativement besoin de cela, de refaire de l’espace public un lieu de dialogue, de rencontre, de médiation.

POUR PARTICIPER, ADRESSER VOTRE CONTRIBUTION À : SEMINAIRE-PROJET PARTI-SOCIALISTE.FR

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?