Accueil > Tribunes libres > LA ROCHELLE : LE REBOND

LA ROCHELLE : LE REBOND

fontsizeup fontsizedown

Pas de leader, pas de projet, pas d’alliance : ainsi, selon les commentateurs, se résumait la crise qui affectait notre parti.

L’université d’été du Parti Socialiste à La Rochelle les 27, 28 et 29 août 09 a répondu à ces critiques.

Le (la) Leader.

L’adoption des primaires signifie qu’il y aura un processus de désignation. La course à l’investiture sera désormais encadrée. De plus la désignation est distincte de la discussion sur le programme. Cela va nous épargner la surenchère et les divisions artificielles. Le projet sera soumis aux militants d’ici la fin de l’année. 

La question reste complexe : primaires au sein des adhérents ou bien élargies aux sympathisants du PS et si élargissement il doit y avoir, qui pourra voter ? Au-delà, peut-on organiser des primaires au sein de la gauche. Nos partenaires n’y sont pas très favorables. Du côté du PC, du Parti de gauche, du MRC, on veut se compter pour peser ensuite sur les orientations politiques. Du côté des verts la tentation est grande de contester l’hégémonie du PS à leur profit. Il faudra se souvenir de la vieille leçon de mathématiques de François MITTERRAND : quand on est uni 2 + 2 = 5 et quand on est désuni : 2 + 2 = 3.

Le Projet

L’organisation de la compétition interne ainsi faite, nos projets peuvent ainsi devenir plus audibles. Réponse à la crise dans le court terme par le soutien à la consommation des plus pauvres et par le contrôle public des entreprises aidées.
Construction du monde du 21°siècle ensuite. Tous les adhérents seront consultés et le projet sera validé par un vote général courant 2010.

Réponse à la crise dans le court terme : Martine AUBRY a avancé plusieurs propositions. Tout d’abord relancer la consommation des plus pauvres. Un geste a été fait par le gouvernement en supprimant le paiement des deux tranches les plus basses de l’impôt sur le revenu. Elle propose au Président de la République de verser 200 € à tous nos concitoyens qui ne paient pas d’impôt sur le revenu mais paient comme tout le monde la TVA. Pour parer au chômage des plus jeunes qui ne touchent pas le RMI, elle demande que les allocations familiales soient versées après 20 ans pour ceux qui restent à la charge de leurs parents, faute de travail. Bien sur, elle demande que les plus hautes rémunérations soient plafonnées à 30 fois le salaire minimum de l’entreprise (ce qui n’est déjà pas si mal). Mais surtout elle veut que l’Etat ait des représentants dans les conseils d’administrations pour réguler les relations avec les sous traitants, l’octroi des crédits dans les cas des banques… Enfin, en prévision de l’arrivée de 600 000 jeunes sur le marché de l’emploi en septembre octobre devraient créés dans un premier temps 150 000 emplois jeunes dans les services à la personne et la défense de l’environnement.

Construction du monde du 21 siècle : ici encore les propositions ne manquent pas, même si beaucoup reste à inventer. À moyen terme, Martine AUBRY est intervenue auprès du PSE pour que soit inscrit dans le programme des partis socialistes européens une régulation de l’économie et de la finance. Poul RASMUSSEN, dirigeant du PSE, a accepté mais interviendra aussi dans ce sens auprès des démocrates américains. Toujours à moyen terme, il faudra recréer un établissement public de l’investissement industriel, développer les possibilités d’intervention des salariés dans leur entreprise, mettre sous tutelle les entreprises qui délocalisent en étant rentables…

À plus long terme, il faudra définir quelle croissance est porteuse de progrès, quelle part de dépense collective en faveur de biens communs (la santé, l’éducation, la culture..) est souhaitable. Il faudra évidemment trouver des indicateurs autres que le PIB pour mesurer le progrès d’une société…

Les alliances

Pas question de se rallier à la stratégie présidentielle de François BAYROU. L’alliance doit d’abord se faire avec les forces de gauche autour d’un projet et de propositions sans exclure personne de la discussion.

La question est désormais réglée. Ensuite cela n’exclut personne des discussions sur le projet, du NPA au MODEM. Les discussions un peu théologiques sur le point de savoir qui est de gauche ou ne l’est pas (comme si cela était inscrit dans les gènes) sont maintenant derrière nous. La présence à l’université d’été de nos partenaires, des Verts au PCF en passant par le les radicaux, le MRC, et le parti de gauche a illustré cette position.

Comme on le voit, nous n’avons pas perdu notre temps à La Rochelle, au-delà de la richesse habituelle des ateliers et des échanges.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?