Accueil > Tribunes libres > LEçONS AMERICAINES

LEçONS AMERICAINES

fontsizeup fontsizedown

L’élection de Barack OBAMA à la présidence des Etats-Unis nous amène à en tirer 4 leçons :

- une leçon pour notre pays.

 Nous devons surmonter les pesanteurs du passé, comme l’Amérique a su en terminer avec le racisme et l’histoire de l’esclavage. Pour nous, cela signifie pour certaines villes, ne pas oublier leur passé négrier (Nantes a su donner l’exemple avec son exposition sur les anneaux de la mémoire). Cela peut signifier également l’acceptation de notre passé colonial, la réconciliation profonde et durable avec l’Algérie ainsi que l’intégration des rapatriés d’Algérie pour en finir avec les rancœurs et le ressentiment.


-  Une leçon pour notre Parti


Barak OBAMA est un candidat progressiste. Il propose une réforme fiscale imposant plus les hauts revenus.

Il veut mettre en œuvre une assurance maladie pour les 50 millions d’Américains qui ne bénéficient d’aucune protection contre les dépenses contre les dépenses liées à la maladie. Mais, au-delà, il a su incarner l’espoir et la foi dans le changement et l’avenir. C ’est cette ferveur que nous devons retrouver pour notre Pays. Le socialisme, dit-on, c’est à la fois du pain et des roses. Il faut que nous sachions défendre le pain mais aussi offrir des roses

- Une leçon pour notre action politique

Les analystes politiques disent que la victoire d’OBAMA est liée au soutien d’électoraux divers. Il a su rallier à sa cause les descendants d’immigrés (notamment originaires d’Amérique Latine) les femmes, les intellectuels. C’est cette alliance qui a ensuite fait basculer les ouvriers blancs, traditionnellement plus conservateurs pour certains d‘entre eux et plus attachés à l’autre candidate Démocrate, Hillary CLINTON. Nous devons prendre exemple de cette stratégie d’alliance pour nous même. IL nous faudra avoir un discours en direction des exclus, des travailleurs pauvres, des femmes, des intellectuels, des travailleurs protégés par une convention collective de qualité et travaillant dans de grandes entreprises, des fonctionnaires. Le discours général sur la défense du droit du travail, sur la défense des retraites ne permettra pas de gagner l’élection car il n’est pas entendu par une partie des catégories sociales qui ne bénéficient ni de la totalité du droit du travail (salarié des PME) ni de retraites (femmes qui n’ont pas la totalité des trimestres, salariés qui ont commencé à travailler tard…).

- Une leçon pour notre Congrès.

Elle nous est donnée par le candidat perdant, le Sénateur Mac Cain. Le soir de la défaite, il a su trouver les mots pour rappeler que le vainqueur incarnait désormais tous les Etats-Unis. Tous les battus, en démocratie, font ce type de discours. Le discours de Mac Cain, cependant, était un discours beaucoup plus fervent et plus enthousiaste que la plupart des discours des candidats malheureux. Nous devons en tirer les leçons pour notre Congrès et savoir nous unir tous derrière ceux que le vote aura porté aux responsabilités.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?