Accueil > A l’Assemblée > LOI REPRIMANT LE PIRATAGE SUR INTERNET DITE HADOPI

LOI REPRIMANT LE PIRATAGE SUR INTERNET DITE HADOPI

fontsizeup fontsizedown

Les débats sur la loi réprimant le piratage sur Internet ont été passionnés. A ce jour la loi n’a pas été votée et son examen est repoussé au 31 de ce mois de mars. La solution proposée par le gouvernement n’est pas la bonne.

Nous sommes confrontés à une crise d’un mode de production. Il se vend moins de disques et de DVD car il est possible de les pirater en se servant d’Internet. L’invention de la radio et la multiplication des récepteurs entre les deux guerres mondiales au XX° siècle a généré une crise chez les éditeurs de partition. La généralisation de la télévision a crée dans les années 1960 une crise du cinéma. A chaque fois la réponse a consisté à mettre en place une redevance payée par le nouveau moyen de diffusion.

Or la loi censée régler la question pour Internet ne met en place aucune recette nouvelle pour les auteurs ou pour les producteurs de musique ou de cinéma.

Il fallait penser un nouveau système économique et la ministre de la culture s’est contentée de mettre en place un système de répression du piratage.

De plus ce système de répression est affecté lui-même de nombreux défauts : après deux avis, le pirate voit sa connexion à Internet coupée sur ordre d’une Haute autorité, organisme administratif indépendant. Ce n’est qu’après cette coupure que l’internaute pourra contester la procédure de sanction à son égard. De plus, en cas de coupure l’internaute devra continuer à payer son abonnement. Enfin il sera impossible de couper l’accès à Internet sans couper en même temps le téléphone si l’internaute se sert d’un système groupant le téléphone et l’Internet.

Par ailleurs le système ne règle pas la question des ordinateurs de société utilisés par plusieurs personnes. Il ne règle pas plus la question des ordinateurs connectés frauduleusement grâce à la Wifi du voisin.

On le voit, l’imagination est loin d’être au pouvoir pour penser la création et la diffusion culturelle de demain. 

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?