Accueil > Tribunes libres > PRISON : LA FOLLE FUITE EN AVANT

PRISON : LA FOLLE FUITE EN AVANT

fontsizeup fontsizedown

L’administration pénitentiaire vient de publier les chiffres des condamnations et des détenus arrêtés pour l’essentiel au 1er janvier 2008. Ces chiffres contredisent totalement le discours du Ministre de la justice. Ce discours peut se résumer, succinctement, de la façon suivant :

- Nous menons une politique de fermeté,

-  Nous menons dans le même temps une politique de réinsertion,

-  Nous nous préoccupons de la surpopulation carcérale.

L’administration pénitentiaire rappelle tout d’abord qu’il y a 50 610 places et qu’au 1er janvier il y avait 61 076 personnes détenues. De plus, les graphiques démontrent qu’au milieu de l’année 2008, nous sommes passés à 64 003 personnes détenues. La préoccupation de la surpopulation carcérale n’est donc qu’un discours et dans les faits, la surpopulation carcérale s’est aggravée.

L’objectif affiché de réinsertion est lui aussi démenti par les faits. L’administration pénitentiaire rappelle que parmi les mesures d’individualisation de la peine la libération conditionnelle ne représente que 4,1% de ces mesures. Cela signifie donc que les sorties dites « sèches », c’est-à-dire sans contrôle à la sortie, sont encore majoritaires de façon écrasante et qu’aucun effort sérieux n’a été fait dans cette direction.

Enfin, quant à la politique de fermeté, elle va à l’encontre également des objectifs affichés : les peines planchers votées en août 2007 ne devaient pas multiplier le nombre des incarcérations. On s’aperçoit que ce nombre a augmenté de façon très importante et qu’augmente non seulement le nombre des personnes incarcérées à un moment donné ( « le stock ») mais qu’également augmente le flux des entrants en prison. C’est une fausse fermeté que de pratiquer l’incarcération dans d’aussi mauvaises conditions. La prison utilisée de cette façon ne peut que renforcer la criminalité et multiplier les cas de récidive.

Une autre politique est absolument nécessaire sur le sujet.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?