Accueil > Tribunes libres > TOUS LES ALGERIENS SONT DES MECANICIENS

TOUS LES ALGERIENS SONT DES MECANICIENS

fontsizeup fontsizedown

C’est le titre d’une pièce de théâtre qui se joue actuellement à Paris au Bouffes Parisiens. L’auteur est Fellag, un humoriste algérien. Il en est également l’interprète avec Marianne Epin.

La pièce raconte le quotidien des habitants d’Alger, entre coupure d’eau, crise du logement et débrouille quotidienne. C’est à se tordre de rire et rétrospectivement à pleurer de rage. Je me suis intéressé à l’expérience de l’indépendance algérienne et j’avais vu l’espoir que soulevait dans les campagnes déshéritées l’arrivée de la médecine pour tous (parfois assurée par des médecins chinois qui ne parlaient ni français, ni arabe).

Se retrouver face à ce dénuement près de 30 ans après, c’est désespérant. Comme sont désespérantes les relations entre nos deux pays.

Courir après des visas pour venir travailler en France ne peut pas être le projet collectif d’un peuple. Verrouiller ses frontières n’est pas plus une façon d’organiser les relations avec un pays proche par l’histoire en partie commune. Pourquoi les plaies de la guerre ne sont pas cicatrisées après 40ans ? C’est effectivement à pleurer.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?