Accueil > A l’Assemblée > Retour des questions au gouvernement

Retour des questions au gouvernement

fontsizeup fontsizedown

COLÈRE DES POLICIERS.
La tentative d’assassinat d’un policier de Seine Saint Denis par un braqueur, détenu permissionnaire en cavale, a créé une immense et légitime émotion chez les policiers. La droite essaie de s’emparer de cette émotion. Le ministre de l’intérieur, B. Cazeneuve, a opportunément rappelé les faits. Après avoir augmenté les effectifs policiers comme ministre de l’intérieur, M. Nicolas Sarkozy leur a supprimé plus de 10 000 postes. Ce n’est que depuis 2012 que les effectifs ont recommencé à croître. L’émotion des policiers et au delà des citoyens est légitime, son exploitation politique ne l’est pas.

SITUATION DES PRISONS ET NOTAMMENT DE LA MAISON CENTRALE DE SAINT MARTIN DE RÉ (17).
Le député O. Falorni s’inquiète de la radicalisation en prison. La ministre de la justice, Christiane Taubira a rappelé les efforts faits. Dès novembre 2012 a été mis en place un plan de signalement, renforcé en avril 2014 et janvier 2015. Le service de renseignement pénitentiaire a vu ses effectifs passer de 70 agents à 159 et bientôt 185. Pour la pénitentiaire et la justice confondues, le nombre de personnes affectées à la lutte contre la radicalisation est de près de 1000. Le ministère a procédé à l’embauche d’informaticiens pour la surveillance d’Internet et des réseaux sociaux. Il a acquis un logiciel spécialisé à la même fin. Des traducteurs ont été embauchés pour aider à cette lutte. La collaboration avec l’UCLAT (Unité centrale de lutte anti terroriste) a été formalisée par une convention. Enfin la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) service chargé de suivre les mineurs délinquants, a été également chargée de lutter contre la radicalisation.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?