Accueil > A l’Assemblée > Situation au Mali.

Situation au Mali.

fontsizeup fontsizedown

Après la libération des villes de l’extrême nord dont Kidali, commence la phase de sécurisation. Les terroristes restent très déterminés : deux soldats français et plusieurs soldats maliens et tchadiens ont perdu la vie. 5700 soldats des États Africains voisins sont présents, dont deux gros contingents nigérian et tchadien, ce dernier durement éprouvé.

Enfin nos alliés occidentaux apportent un important soutien logistique. L’ Union Européenne à dépêché 500 militaires pour former l’armée malienne.

Sur le plan politique, le nouveau gouvernement malien a prévu de nouvelles élections présidentielles pour juillet prochain. Une commission nationale du dialogue et de la réconciliation devra bannir la violence et imposer l’unité du pays.

En outre, il n’y aura pas de paix sans développement économique. Les donateurs doivent se réunir prochainement. De la même façon, le ministre des affaires étrangères français réunira les collectivités locales engagées dans la coopération.

Les droits de l’homme devront être respectés. Les auteurs d’exactions doivent être poursuivis. À cette fin des observateurs internationaux seront déployés. Enfin notre pays suit de très près la question de nos otages.

Le soutien de la quasi totalité des forces politiques de notre pays est remarquable et constitue une des conditions du succès de l’intervention de notre pays.

Partager sur le net :

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?